Vos dix bonnes raisons de narrateur

- La facilitation apportée par le biographe. Il est là pour vous accompagner et faciliter le travail de rédaction, la remise en ordre des idées, poser LA question qu’il fallait, … En bref : il vous simplifie la tâche.
- La valorisation de la mémoire par le biais d’une oreille attentive.
- La satisfaction d’être parvenu à un résultat visible et palpable : un livre.
- L’hommage aux personnes importantes qui ont fait/font partie de votre vie.
- Un témoignage utile aux générations suivantes. Raconter l’histoire familiale, les racines, c’est mettre la Vie en exergue et non rédiger son testament !
- Dans un monde en mouvement constant où il faut toujours que tout aille vite, ouvrir le livre de son aïeul est, pour les jeunes générations, accepter de prendre le temps de se ressourcer dans sa propre histoire.
- Faire que le récit de votre vécu soit immortalisé et profite à d’autres au travers du dialogue qu’il induira naturellement.
- La vie se soustrait à la banalité. Comme disait Jean-Paul Sartre : « pour qu’un événement devienne une aventure, il faut et il suffit que l’on commence à le raconter. »
- Accompagné de photos, lettres, arbre généalogique etc., le récit autobiographique s’incarne en un livre vivant et unique, facilement transmissible.
- L’aspect financier est souvent celui qui rebute le plus mais doit être relativisé. Tout travail mérite salaire c’est un fait mais pour les Compagnons Biographes, ce qui prime, c’est votre projet. Si l’envie est là, un arrangement est toujours possible (échelonnement des factures dans le temps, échange de services, une partie du travail effectuée par vous…). Osez poser la question !